Assez d'actes, des paroles!!

dimanche 10 juin 2007

Extension du domaine de la lutte

Il s’agit du premier roman de Michel Houellebecq qui tout comme son titre l’indique, est un roman « anti-libéral » ou plutôt « anti-libertaire ».

L’auteur y prend le contre-pied de l’esprit libertaire occidental en s’en prenant au libéralisme sexuel et à ces dérives.

Il en tient pour exemple son héros (ou plutôt anti-héros) un informaticien, cadre moyen, qui se retrouve dans la tourmente de la compétition sexuelle et narcissique.

Sans charme ni beauté, il subit de plein fouet l’irruption de la concurrence dans le champs intime, la loi de l’offre et de la demande étendue aux relations humaines d’ou l’impossibilité de tisser des liens sociaux (in fine, trouver une partenaire).

L’esprit du livre est condensé dans le paragraphe qui suit et qui établi l’analogie entre libéralisme économique et libéralisme sexuel :

« Dans un système économique où le licenciement est prohibé, chacun réussit plus ou moins à trouver sa place. Dans un système sexuel ou l’adultère est prohibé, chacun réussit plus ou moins à trouver son compagnon de lit. En système économique parfaitement libéral, certains accumulent des fortunes considérables ; d'autres croupissent dans le chômage et la misère. En système sexuel parfaitement libéral, certains ont une vie érotique variée et excitante ; d'autres sont réduits à la masturbation et la solitude. Le libéralisme économique, c'est l'extension du domaine de la lutte, son extension à tous les âges de la vie et à toutes les classes de la société. De même, le libéralisme sexuel, c'est l'extension du domaine de la lutte, son extension à tous les âges de la vie et à toutes les classes de la société. Sur le plan économique, Raphaël Tisserand appartient au camp des vainqueurs ; sur le plan sexuel, à celui des vaincus. Certains gagnent sur les deux tableaux ; d'autres perdent sur les deux. »

Au delà de ce livre, je souhaite simplement attirer l’attention sur les dérives inévitables, prévisibles et douloureuses (individualisme, délitement des liens familiaux, divorce de masse, Meetic ….) qu’entraînerait une libération des mœurs à l’occidentale dont beaucoup de tunisobloggeurs sont d’ardents défenseurs (Mani, pour ne citer que lui).

Pour une fois que je suis d’accord avec les barbus, autant le clamer !!!!!!

4 commentaires:

Mani l'Africain a dit…

Bienvenue dans le domaine du blogging !!!

le style y est. C'est un peu concis, mais c'est bien écrit. Très prometteur pour un début !

tu annonces la couleur du blog en déclarant que "Mani est un ardent défenseur de la libération des moeurs à l'occidentale", j'espère que tu ne te lances pas dans la blogosphère juste pour contredire Mani !

Sinon la libération des moeurs à l'occidentale me semble inévitable, c'est pas parce que Mani la défend qu'elle va se produire. Elle accompagne tout changement d'une société traditionnelle vers la "modernité".

Rafaël Tisserand est un personnage fictif. Pour faire passer des messages forts l'écrivain concentre et exagère des taits de caractère, des évènements...etc mais dans la réalité Rafaël Tisserand n'existe pas. Houelbecq extrapole, généralise et modélise. Tout reste discutable là dedans même si la théorie te séduit (et me séduit aussi, c'est vrai).

Le problème avec le capitalisme c'est qu'il est, comme le dit Houelbecq lui mm, le plus naturel de tous les systèmes et donc par essence, le pire de tous. Mais on n'a pas trouver mieux pour trouver mieux. Tu peux dire la mm chose sur le capitalisme dans le domaine sexuel.

tu sembles croire qu'il suffit d'édicter des interdictions pour éviter les "dérives" de la libération des moeurs. Je crois que c'est plus compliqé que d'interdire ou de permettre certaines choses... Le roblème central à mon sens est l'individualisme.

Ton attitude réac' ne me surprend pas. je dénoncerais juste le décalage entre la théorie et la pratique. Et pour te dire, ce n'est pas la première ni la seule fois que tu es d'accord avec les barbus !!

triple.blog a dit…

Cher mani,
Ma prof de francais serait fier de voir que tu apprecies mon style, elle a fait du bon boulot !!! Un peu d'humilité est bienvenue.
Sinon point par point:
- La mort est inevitable, est ce une raison pour ne pas préserver sa santé ? la libération des moeurs est une évolution naturelle pour toi, mais elle ne l'est pas forcément pour tout le monde. Le regain d'esprit religieux en tunisie n'est pas que du au 11/09 ....
Raphael tisserand n'est pas un cas isolé, tu le sais. Il te suffit de regarder tes collegues de bureau, il existe a coup sur des tisserand en puissance. (des puceaux de 28 ans, on en connait tous)
Tu confonds capitalisme et libéralisme, mais c'est un trop grand sujet pr etre traité ici ....
Une attitude reactionnaire ?? j'assume. La modernité n'est pas toujours synonyme de progrès.

je ne pense pas etre soupconnable d'une sympathie quelconque envers les barbus. Mais ils n'ont pas toujours tort. Trop subtil pour toi sans doute ....
Je ne répondrai pas sur ta remarque personnelle.

Mani l'Africain a dit…

Alors soit je n'ai pas compris, soit tu me demandes d'avoir de l'humilité parce que j'apprécie ton style. Auquel cas c'est promis, je te ferai plus d'éloge.

la mort est inévitable, c'est pas pour autant que tu refuses de vieillir (c'est absurde). Ce que tu appelles avoir une bonne santé, moi je l'appellerai vouloir rester enfant.

La libération des moeurs n'est pas un mal absolu, c'est un changement. Le fait d'y voir qque chose de négatif est ton jugement (ou celui de Houellebecq) ce n'est pas la réalité.

"Le regain d'esprit religieux en tunisie n'est pas que du au 11/09 ...." je vois pas le rapport !

je confonds capitalisme et libéralisme tu dis ? Pas grave. C'est un sujet trop vaste comme tu dis mais moi je demande à voir une société libérale (économiquement) qui n'est pas capitaliste.

Mnt je vais utiliser tes propres armes pour me défendre : le capitalisme (que je confonds avec le libéralisme, excuse mon ignorance) a survécu à toutes les révolutions rouges. On n'a pas encore inventé qque chose qui soit meilleure. Ses défauts, on les comble tant bien que mal avec les organismes sociaux comme la sécu (Meetic ds le domaine du sexe) et ça marche plus ou moins bien. Ce que tu prônes dans le domaine du sexe, c'est équivalent au retour à la féodalité dans le domaine économique.

"La modernité n'est pas toujours synonyme de progrès." La modernité est d'abord un changement, qui peut être ensuite qualifié de progrès ou de régression. Mais comme tu refuses le changement, tu ne peux faire aucun pas vers la modernité et a fortiori tu peux pas progresser (je parle pas de toi en particulier mais de la société bien sûr).

Je persiste à dire que Houellebecq n'énonce pas la vérité universelle. C'est une théorie très séduisante, mais ça reste une théorie. Fais gaffe à ne pas te coller à un dogme et à ne plus pouvoir en sortir.

Les barbus n'ont pas tjs tort et c'est trop subtil pour moi à comprendre ?? OK mec, je laisse la subtilité pour toi. A toi de me montrer que tu saisis toutes les subtilités des sujets que tu traites.

triple.blog a dit…

Si tu appeles rester enfant le fait d'entretenir sa condition physique, alors le débat est clos sur ce point.
Je prèfere tout de meme pouvoir courir derriere un bus ou porter mes courses sans m'essoufler (et rester présentable a la plage).

Le regain d'esprit religieux en tunisie est aussi du a un refus massif de la vie à l'occidentale ( et pas qu'un ressentiment apres le 11/09)

La chine est une société economiquement libérale ( sous couvert de communisme) mais elle n'est pas encore capitaliste. ( ne pas confondre avec les capitalistes qui investissent en chine)

Je ne dis pas qu'une revolution sexuelle pr parler cru, est un mal absolu mais je dis qu'elle aggravera le cas des moins bien lotis ....
Je ne prone rien, et encore moins un retour a la féodalité, je dis que ceux qui souffrent déja dans notre civilisation conservatrice seront irrémédiablement declassés par une libération des moeurs.