Assez d'actes, des paroles!!

lundi 31 décembre 2012

La beaufitude à la tunisienne: N°2

Ibrahim el Gassas: Nouveau venu de la politique tunisienne. Il incarne à lui tout seul le mot "populisme".
Il est la "Nadine Morano" de la tunisie, c'est dire!!!
Bref, c'est un clown qui s'est bien trouvé un rôle à sa mesure au sein du grand cirque de la constituante.
Mais comme tout idiot utile, il est allé à la soupe chez nide2 tounes.
Le jour ou il perdra son poste, il pourra toujours se recycler dans un sitcom, ou il jouera comme de coutume le villageois niais ( figure vieillotte mais imposée dans toutes les productions tunisiennes).
Si ce n'était son apparition récente dans l'imaginaire tunisien, il aurait raflé le titre!!!

vendredi 28 décembre 2012

La beaufitude à la Tunisienne: N° 3


Le viragiste: la 3eme marche du podium revient de droit aux viragistes.
Ce prix collectif récompense tout autant leur bêtise, leur manque de compréhension des symboles qu'ils exhibent ( déja vu des crois celtiques et des drapeaux confédérés dans la curva sud) ainsi que leurs tentatives pathétiques de s'attribuer -ès qualité "viragiste"- un role dans la révolution.
Bref, se proclamer révolutionnaire quand on a chanté les louanges de chiboub des années durant, espéré en Belhassen Trabelsi pour  gagner des titres, c'est proprement risible.

jeudi 27 décembre 2012

La beaufitude à la Tunisienne: N° 4


Lotfi Abdelli: Avec son jargon de "weld rba6", ses apparitions dans des productions étrangères ( le cochon de Gaza ...) et ses prises de position "progressistes", il tente de donner le change.
Mais ne nous laissons pas abuser, ce type n'est qu'une pale copie de foued weld amara, l'humour en moins.
Il occupe bien le créneau de la "rebellitude", mais ne produit jamais rien d'innovant, recycle des vannes connues et paraphrase les "comiques de banlieue", sauce Jamel Comedy club.
Bref, il mérite sa place.

mercredi 26 décembre 2012

La beaufitude à la tunisienne, TOP 5

Parce que la fin d'année est propice aux divers classements et aux récompenses individuelles, j'ai sorti mon classement des personnalités les plus emblématiques de la beaufitude à la tunisienne.
Beaufitude étant un néologisme pour désigner ettjoubir.
Ettjoubir n'ayant aucune connotation géographique ou clanique, mais simplement un état d'esprit ou mieux, un way of life.
Bref,  voici mon N° 5


Moncef Ben said: Le mec qui des années durant nous a pourri les reportages sur le Derby, les commentaires à la radio et qui a trôné chez Belmakchouf, alternant les tirades larmoyantes, la lèche pro-Ben ali et les piques xénophobes ( son fammeux, "loussif ki t7eb tetmanyek 3lih ..." en commentant l'altercation patrick kazadi / anis ben chouikha).
Bref, un des acquis les plus précieux de la révolution, est de nous en avoir débarrassés... et rien que pour ça, j'aime mohamed bouazizi!!!


jeudi 20 décembre 2012

"A quoi revent les loups ?", ou comment devient on un djihadiste



Le thème :
"Alger - fin des années 1980.
Parce que les islamistes qui recrutaient dans l'énorme réservoir de jeunes gens vulnérables ont su l'accueillir et lui donner le sentiment que sa vie pouvait avoir un sens ;
parce que la confusion mentale dans laquelle il était plongé l'a conduit à s'opposer à ses parents, à sa famille, à ses amis et à perdre tous ses repères ;
parce que la guerre civile qui a opposé les militaires algériens et les bandes armées islamistes fut d'une violence et d'une sauvagerie incroyables, l'abominable est devenu concevable et il l'a commis. "(4 ème de couverture)


Le roman raconte la lente bascule vers l’intégrisme d’un ragazzo de la casbah d’Alger, vivant de débrouille et de petits métiers, espérant percer dans le cinéma.
Ayant trouvé un boulot de chauffeur – homme à tout faire- chez une famille de la grande bourgeoisie d’Alger, il se retrouve mêlé malgré lui au meurtre d’une adolescente camée aux mains du fils de son patron (une sorte de Imed Trabelsi).
Dégouté, il quitte son travail et se met à fréquenter la mosquée du coin.
Il commence comme coursier pour le compte des imams locaux avant d’être intégré aux cellules d’action terroriste et finir par prendre le maquis et égorger des villageois au petit déj.
Le livre décrit merveilleusement la montée de fièvre islamiste, la vague barbue qui a envahi alger et soumis ses habitants.
Il démonte surtout le mécanisme de recyclage qui sous couvert de religion, permet à des bandits et des psychopathes de trouver dans la révolution islamique un prétexte pour perpétuer leur mode de vie, fait de vol, de violence et de viol.

Bref, un livre indispensable.

Extraits:

 " - Tant que l'Algérien n'aura pas droit à son statut de citoyen à part enitère, tant qu'on le maintiendra au rang de badaud, tant que l'on continuera, juste pour vérifier qu'il est encore en vie, de lui crier : "Circulez, il n'y a rien à voir", nous ne bougerons pas d'ici.
     La cohue se souleva dans un tonnerre de vociférations.
    - Nous n'irons nulle part. Nous resterons ici dans la rue, de jour comme de nuit. Ilspeuvent toujours nous encercler avec leurs épouvantails de CRS, nous provoquer de leurs fusils et de leur armada de pacotille, nous ne bougerons pas d'ici. Nous leurdirons que nous en avons assez de leur cirque, que nous ne marcherons plus dans leurs combines. Nous ne retournerons vaquer à nos occupations que lorsqu'ils auront compris, une fois pour toutes, que nous ne voulons plus d'eux,que nous sommes assez aguerris pour prendre notre destinée en main sans leur assistance. L'ère pécheresse est révolue.Notre terre est devenue sainte. Leur place n'est plus parmi nous. Puisqu'ils refusent d'emprunter les voies du Seigneur, qu'ils aillent donc au diable.
     Le FIS venait de décréter la désobéissance civile . "        p. 92
(...)
     "D'un autre côté, il commençait à prendre goût aux frissons exquis de la clandestinité, aux risques, à la peur qui le tenait en haleine tandis qu'il flirtait avec le péril, et au soulagement quasiement extatique qui, comme une bouffée d'opium, le submergeait de sensations fortes à l'issue de chaque mission.
     Pour la première fois de sa vie, il se découvrait, prenait conscience de son envergure, de son importance, de son utilité en tant que personne, en tant qu'être.
     Il existait enfin.
     Il comptait.
     Il était fier, convaincu qu'il contribuait à quelque ouvrage grandiose, juste et indispensable."  ....                          p. 160


lundi 17 décembre 2012

Le Rat: petit poème pas très philosémite


Un rat sortait de l’Opéra :
Plastron blanc et cravate noire ….
C’était un rat dont tout Paris savait l’histoire.
On disait que pendant l’occupation des chats,
Il avait stocké du gruyère.
Il était décoré pourtant, de mine fière,
Mais de cette fierté incertaine des rats.
Il est rare que ces gens-là
Aient la conscience tranquille …
Portant beau, poil lustré et ras
Ongles faits par les manucures ;
Costumes du meilleur tailleur ;
Dès qu’il sort de l’égout et se fait place en ville
Un rat a voiture
Et chauffeur,
Chevalière d’or, jolies filles.
Cette race toujours inquiète
A besoin pour se rassurer
De s’entourer de beaux objets
L’illusionnant sur sa puissance :
C’est un défaut qui tient au manque de naissance.
Le chauffeur de mon rat, un gros chien du pays,
Décoré d’ailleurs, lui aussi,
Pour avoir combattu les chats héréditaires
Lors de la précédente guerre,
Acceptait ses hauteurs sans lui montrer les dents
Tant le prestige de l’argent
Est, hélas ! puissant chez les bêtes …
« C’est un rat, disait-il, mais c’est un rat honnête.
Il en est. Et la preuve est qu’il est décoré. »
Ah ! mon Dieu que les chiens sont bêtes !...
Pauvres niais abusés, lisant journaux de rats,
Qui ne sauront jamais que ce que rat dira.

Ce soir-là, saluant son maître à la portière,
Le chien ravi lui fit le salut militaire.
Il exultait. La vie lui paraissait plus belle.
Il dit : « Monsieur sait la nouvelle,
Que, pendant que Monsieur écoutait l’opéra,
A donnée la radio ? » - « Qu’importe, dit le rat
Lassé, montant dans son automobile ;
Laissons la radio à un peuple imbécile –
J’ai mes informateurs. » - « Quoi, Monsieur ne sait pas ?
Je crois, Monsieur, qu’il faut, tous deux, qu’on s’y remette
Si on veut faire place nette.
La radio nous annonce une invasion des chats.
Il va falloir tuer tout cha ! »
(Il prononçait à l’auvergnate
Étant chien de Clermont-Ferrand.)
Le rat, entendant
Ces mots, bondit soudain des quatre pattes.
Laissant l’engin de luxe aux portes nickelées,
Dépouillant son plastron, sa pelisse fourrée,
Jetant sa canne et son chapeau
Rat nu, en poil de rat,
Comme au jour de naissance,
Le rat ne fit qu’un bond jusqu’à l’égout voisin
D’où il cria au sot :
« Apprenez, sotte engeance,
Que la race des rats a bien d’autres desseins !
Un rat gras à New York vaut un rat gras à Vienne
Ou à Paris.
Courage, mon ami !
Défendez le pays :
Et lorsque nous aurons enfin
Vaincu la race des félins,
Informez-moi, que je revienne. »

Jean Anouilh



vendredi 14 décembre 2012

sexe, salafistes et printemps arabes: Le docu qui rend féministe



Le reportage répondant au doux nom de "sexe, salafistes et printemps arabes" a été diffusé récemment sur canal+.
Ma connaissance de l'égypte se limitant à Najib ma7foudh, Ala al aswani, al ahly el masri et les feuilletons de mon enfance, j'ai été effaré de voir ce que j'ai vu.
Bien entendu, ce documentaire n'échappe pas aux écueils de tout reportage occidental en pays musulman, notamment la beurettophilie et la caricature des sociétés arabes.
Tout de même, les hordes d'imbéciles en chaleur, se frottant aux femmes dans les transports, leur mettant des doigts en pleine manif, ou même les violant en groupe, c'est atrocement détestable.
Est ce cela la société vertueuse qui vote islamiste à 65% ?
Sont-ce les mêmes personnes qui appellent à la Shariaa ?
Que penserait un tribunal islamique d'un tel comportement?
Et plus terre à terre, se frotter pendant 5 secondes, au milieu d'une dizaine de semblables, à un bout de cul, quel intérêt érotique ? Quelle jouissance ? 
Bref, pour paraphraser mon écrivain fétiche, plutôt que des aides matérielles, il conviendrait de proposer à l'Egypte des minijupes et des bas résille.

A la fin du reportage, à noter une escapade au Bordel de Sousse, ou on peut voir qu’il y’a qd même des putes qui ne ressemblent pas encore à des épaves, et une scène de fin ou 3 filles de la High society se prennent la tête en boite de nuit à propos des Islamistes.
Parmi les 3, Nadia Boussetta, rendue célèbre par Maktoub.
Sans doute son meilleur rôle !!

En résumé, il fallait avoir le cœur bien accroché et mépriser profondément l’AFDT pour ne pas devenir militant féministe à la vue de ce reportage..


Mise à jour
voici les vidéos. ( la première traite de la Tunisie, la seconde de l'Egypte)


///
Sexe, Salafistes et Printemps Arabe 2/2 par Artiste-Tunisien /// ///
Sexe, Salafistes et Printemps Arabe 1/2 par Artiste-Tunisien ///

jeudi 29 novembre 2012

Pourquoi les mecs tunisiens galèrent ils pour choper en france

Bien entendu, echye7 est la règle générale (disons 75%), mais les exceptions existent ( et heureusement).
Mais bon derrière le kéké qui fait le beau devant ses amis et cousins l'été en se fabriquant une vie sexuelle fantasmée, se cache souvent un galérien elli yetfarrej wmaymessech.
Mais comme il est quasi-impossible de raconter à ses amis restés au pays qu'il ne nique pas, il est obligé d'en rajouter et d'entretenir ce grand mensonge auto-alimenté ( legwerra 7awwin, y7ebbou el 3arbi, ennik m6ayech .... bla bla bla.)
Bref, voici pourquoi les tunisiens ne baisent pas.

- Parce qu'ils sont musulmans, et que "jamais sans ma fille" a traumatisé une génération de françaises
- Parce qu'ils draguent comme s'ils étaient au pays ( ils pensent qu’être sapés en bourgeois des années 70 et étaler son pouvoir d'achat - pour ce qui en ont-suffit)
- Parce qu'ils n'ont pas compris que le sexe est tombé dans le domaine de la compétition libérale et qu'il s'agit donc d'une compétition de tous contre tous
- Parce qu'ils méprisent les noirs au lieu de se demander ce qui explique leur succès ( qui ne tient pas seulement à leurs grosses bites)
- Parce qu'ils draguent en bande, ce qui divise les chances et ne les multiplie pas
- Parce qu'au fond, les mecs tunisiens s’intéressent plus à la séduction qu'au sexe ( déformation due à une trop longue fréquentation des tunisiennes)
- Parce qu'ils trouvent les tunisiennes trop communes, les noires trop noires, les asiats trop exotiques restreignant de fait leur champ d'action
- Parce qu'ils voient plus beau qu'ils ne le sont
- Parce que la drague en France ( du fait d'une société plus égalitaire) se joue plus sur les qualités "intrinsèques" ( être cool/beau/drole/musclé, savoir danser) que sur les qualités héritées ( patrimoine parental, famille d'origine ..)
- Parce qu' au fond, ils préferent faire leur numéro sur FB ou skype avec des e-copines au pays, que de risquer de se prendre des vestes dans la vraie vie, ici!!



vendredi 23 novembre 2012

Comment reconnaître un tunisien à Paris en 10 leçons

- Il donne toujours rendez vous à Saint Michel
- Il n'a toujours pas compris que le gel dans les cheveux, ça fait portugais ( ce qui n'est pas un compliment en France)
- Il converge vers Belleville pour les matchs diffusés uniquement sur Aljazeera Sport
- Il fait tout pour se différencier des autres maghrébins, mais sans succès apparent
- Il parle fort dans le métro quand il soupçonne la fille qui vient de rentrer dans la rame d’être une compatriote
- Il est plus rive gauche que rive droite (on parle pas politique, hein ..)
- Il est convaincu que son statut de parisien lui ouvrira des portes ( et plus important: des chattes) l'été en Tunisie
- Il drague toujours de la même façon que lorsqu'il était étudiant à l'ISG
- Il ne supporte pas de se balader sans être accroché au téléphone, histoire de dire qu'il a des amis et une Life
- Il a toujours une anecdote qui se rapporte à la préfecture, au titre de séjour ou au changement de statut




lundi 12 novembre 2012

Paris: La ville des sans culottes devient celle des enculés

Samedi, C'était mission super Canard.
J'ai donc emmené mon officielle voir une comédie musicale " 1789, les amants de la bastille", au palais des sports.
Bref, on décide de prendre un taxi, et là c'est le drame:
1heure pour faire 7 Km le long du périph' parisien.
C'est la que je me dis qu'heureusement que les armes ne sont pas en libre circulation en France.
Viendra bientot le jour ou un type rentrant d'une sale journée de travail - ou venant de se faire larguer- se retrouvera coincé dans les embouteillages à cause des restrictions de circulation de Delanoé, -pour une Gay pride, ou une parade de Roller, une chasse au trésor ou tout autre activité infantilisante destinée à une minorité de connards- sortira de sa Fiat panda et dégommera tout le monde à coup de AK47.

La transformation de Paris en ville sans voiture, sans activité productive, sans usines, sans artisanat, sans ingénieurs et sans techniciens devient insupportable.

Partout, poussent les agences immobilières, cafés branchés, et agences marketing... En gros, du parasitisme.
Pendant ce temps là, Delanoé et ses sbires s'évertuent à faire du centre ville une réserve pour privilégiés, une ville pour happy few, pour hauts cadres du tertiaire, avec pour les servir des HLM d'immigrés africains ( les nounous, les femmes de ménage et les éboueurs ...).

Sous couvert de défense de l'environnement, toute activité est chassée, les routes sont interdites ( les quais de seine récemment) et la spéculation immobilière encouragée ( une partie des frais de notaire sont reversés à la ville lors de chaque cession immobilière).

Comme un clin d'oeil, le Marais, lieu de rassemblement des sans culottes ( ie: le peuple révolutionnaire dont vient le héros de la comédie musicale) est maintenant le quartier Gay de Paris.

Delanoé est l'homme qui donne envie de voter UMP!!!


mercredi 7 novembre 2012

Ce que les générations Ben Ali ne connaîtront jamais

Le 7 novembre, sans doute la date cardinale de l'histoire récente de La tunisie.
Au moins deux générations de Tunisiens ( celles nées à partir de 1985, disons) ont grandi sous l'ombre tutélaire du vieux ZABA et de ses sbires.
Ces gamins ont connu la dynastie Chiboub,imitée en pire par les Trabelsi, l'informatisation rampante, le portable,Youssef lemsekni, les salons de thé et les jolies filles dans les publicités.
Mais voici, ce qu'ils ne connaitront jamais !!!
Ils n'ont pas eu droit à "abi mabroukon", mais ont baigné directement dans l'enseignement de Base.
N'ont pas passé le brevet de 6ème primaire.
N'ont pas connu erroube3eyya mta3 leclub ni l'époque ou cheb khaled cartonnait avec didi ....
N'ont jamais considéré les jeans Bogart comme le comble de la branchitude!!
Ont à peine connu Canal Horizon et Mourad zghidi "bel a7ra"
Ne savent pas que Lotfi m7aissi et foudhil magharia formaient la plus belle paire défensive d'Afrique
Pour eux, jusqu'à la révolution,  le nom ghannouchi renvoyait un premier ministre chauve, pour nous, ca a toujours été un barbu pyromane.

Bref, Ben Ali a pourri deux générations de tunisiens.






lundi 5 novembre 2012

Comment reconnaitre une islamo-racaille en 10 leçons


Nouvelle classe dangereuse qui remplace le 5ali9a à la 3li chwerreb dans l’imaginaire populaire, voici venue la consécration de l’islamo-racaille, la branche visible – et dégénérée- de nos « frères salafistes »..
Voilà comment en reconnaitre un, sans risque de se tromper :
-    
           L’islamo-racaille est avant tout une racaille ( asocial, agressif, bête et méchant …)
-       Il a le zèle des convertis
-       Il a une case prison sur son CV
-       Il est l’allié objectif de Nida Tounes
-       Il a assez peu baisé dans sa jeunesse et en garde une sévère rancune (critère qui s’applique tout de même à beaucoup de tunisiens)
       BIS : Et Si par miracle il a déjà baisé, il en garde un souvenir coupable
-       Il avait une sévère tendance à « nal3ab walla n7arrem » plus jeune
-       Il déteste les américano-sionistes, tout en mettant des AirMax, communiquant sur FB et en appelant à éradiquer les chiites (les seuls qui résistent à Israel)
-       Il s’est mis au Zama9tal récemment
-       Il a compris très vite que ses activités de délinquant seraient mieux acceptées en les enrobant de propagande djihadiste
-       Il reve de mourir couvert de gloire, il vivra avec un Fanta dans le cul

mercredi 31 octobre 2012

Sources du traffic: le fantasme de la beurette

En cherchant les sources de traffic de mon modeste blog sur la semaine écoulée , je suis tombé sur uneliste de mots clés très parlante!!
Bref, que la personne qui s'est levée un matin, a allumé son PC et a lancé une recherche " cul d'une moche" se manifeste ....
Je lui paie un coup à boire!!!

lundi 29 octobre 2012

Comment reconnaitre un bobo (tunisien) en dix leçons :


Ce n’est pas demain que les descendants de la bourgeoisie prendront d’assaut les appartements miteux du vieux tunis pour les réhabiliter et en faire des « lieux de création » et des « lofts d’artistes ».
Pour le moment, ils préfèrent encore profiter de leur avantage social et du confort de la domination bourgeoise.
Toutefois, quelques précurseurs – des bobos, des vrais, des purs et durs- ont investi le segment, la néo-classe bobo tunisienne est née !!!!!!!!!!!!!
Et voici comment reconnaitre le bobo type :

11.Il est de Goooche, mais pas trop quand même
22. Il va voir des pièces de théâtre incompréhensibles à l’étoile du nord ou au theatro
33.  Il est le fils spirituel de najib belkhadhi, le gourou de la boboitude tunisienne (un peu comme John Lennon est le dieu des bobos occidentaux)
44. Il a un look distinctif (cheveux longs, béret, lunettes geek chic …)
55. Il aime le peuple, mais sans vraiment le connaitre
66. Il est contestataire/ révolutionnaire depuis le 15/01 et a une appétence pour les médias et le journalisme
77. Il n’aime pas trop le foot, sport de beaufs
88. Il a signé des pétitions dans tous les sens
99. Il a fait une partie de ses études à l’étranger
110.  Il finira par voter BCE, car quand meme, il n’était pas si malheureux sous Ben Ali

jeudi 18 octobre 2012

Une grève, Pourquoi faire ?

La grève générale des journalistes est considérée comme un "énorme succès", du moins en terme de personnel ayant suivi le mot d'ordre de la mobilisation.
Et l'unanimité des réactions de soutien me laisse quand même perplexe.
On parle bien quand même des journalistes qui étaient Pro-Ben Ali jusqu'au 14/01.
De ceux qui n'ont pas couvert les "évènements" du bassin minier.
De ceux qui n'ont jamais sorti un Scoop de leur vie, alors que les affaires de corruption, de marchés truqués ou d'enrichissement frauduleux sont légion.
De ceux qui maltraitent la langue Française et encore plus la langue Arabe.
De ceux qui se servent de leurs torchons pour nous faire la leçon et non nous informer.
De ceux qui se contentent de copier/coller des dépêches AFP ( ou des articles parus sur lequipe.fr /lemonde.fr ou aljazeera.net pour les plus malins).
De ceux, qui sous couvert d'appels à la responsabilité et au redressement du pays, n'ont cessé de dénigrer les grèves organisées par les travailleurs en lutte pour leurs droits.
De ceux qui n'ont pour but que de laisser tomber la plume pour aller se faire mousser dans les Talk show mieux rémunérés.
Etre anti-nahdha n'est pas un gage d'indépendance et encore moins de légitimité.
Bref, une corporation dont le membre le plus connu est Samir elWafi ne mérite que mépris et dédain.
Alors, journaleux de merde ... Croupissez dans votre bêtise et votre servilité!!!!

mercredi 17 octobre 2012

Les 10 idées reçues que la révolution a enterrées

1. La "spécificité" ( ouverture, tolérance ..) de la société tunisienne
2. La fin du régionalisme
3. La supériorité intellectuelle/organisationnelle du tunisien par rapport à ces congénères tiers-mondistes
4. L'homogénéité culturelle de la société tunisienne
5. Le caractère inaliénable des avancées féministes issues du Bourguibisme
6. Le jasmin/Le soleil / La mer/ la dolce vita méditerranéenne, enfin toute la propagande des opérateurs de voyage Low Cost
7. Le caractère paisible et modéré du tunisien
8. Il n'y a plus de mana6e9 edhol ( e44el), on est pas le maroc quand meme!!!
9. La crise, c'est pas nous, c'est les autres ...
10. La composante égalitaire de la société tunisienne

mardi 9 octobre 2012

Pourquoi larguer une fille après l'avoir déflorée*

Beaucoup ( et pas que les filles) pensent qu'un mec tunisien largue systématiquement une fille après l'avoir déflorée parce qu'il n'a plus confiance en elle ou plus bêtement parce que les mecs sont des égoïstes capricieux ( vraie   remarque mais fausse explication)...
J'avancerai de mon coté un top 5 des autres explications, toutes aussi plausibles:
- La déception du tout ça pour ça ( écouter ses histoires, lui tenir la main, patienter avant le passage à l'acte, écouter son sermon du genre " je l'ai fait parce que c'est toi ...")
- Une pucelle est rarement un bon coup ( eh oui, on s'améliore avec la pratique)
- La culpabilisation post- baise est proprement insupportable ( ne me laisse pas tomber  ....)
- Un mec peut larguer une fille "expérimentée" alors pourquoi pas une novice
- L'orgueil de se dire " kassarteha" n'est plus reproductible ( à moins de prendre un abonnement chez un chirurgien, mais ça revient cher le bout de membrane) ...


vendredi 28 septembre 2012

Pourquoi les hommes trompent ils les femmes qu'ils aiment ?

A une amie qui me racontait ses déboires hier, m'expliquant que son mec ( plutot son ex) la trompait avec une fille - je cite " m5achelfa, vulgaire,7atta swebe3eha 5chen [..] ezza7 ken jet 5ir menni rani fhemt ...".
Je lui ai envoyé ce texte de Balzac, qui a vraiment, mais vraiment tout compris

"L’amour, cette immense débauche de la raison, ce mâle et sévère plaisir des grandes âmes, et le plaisir, cette vulgarité vendue sur la place, sont deux faces différentes d’un même fait. La femme qui satisfait ces deux vastes appétits des deux natures est aussi rare, dans le sexe, que le grand général, le grand écrivain, le grand artiste, le grand inventeur le sont dans une nation. L’homme supérieur comme l’imbécile, un Hulot comme un Crevel ressentent également le besoin de l’idéal et celui du plaisir ; tous vont cherchant ce mystérieux androgyne, cette rareté, qui, la plupart du temps, se trouve être un ouvrage en deux volumes."

vendredi 21 septembre 2012

Le guide du parfait salafiste


Cher – (cheick ?) ami salafist, voici un mémo simple, accessible et clair, sous forme de DO/DO NOT.
Intuitif, empirique et de Prise en main facile, ce tutoriel te permet de délimiter ton champ d’action :
DO :
-       Attaquer impunément une manif pacifiste
-       Arrêter les cours à la fac, pénalisant les étudiants et surtout les plus modestes entre eux ( qui ne peuvent se permettre de repasser des exams, de perdre de l’argent)
-       Porter atteinte au drapeau
-       Appeler au meurtre en pleine rue
-       Saccager des cinémas
-       S’organiser en milice et suivre un entrainement militaire
-       Bruler les bordels et les bars
-       « Vitrioler » les filles trop dévêtues
-       Epouser tes sœurs en islam, sans passer par Mr le Maire (voire des fois, des ghelmens)
-       Aller te faire exploser en Syrie, en Irak ou en Lybie
-       Taper sur les chiites
-       Appeler au califat ( en meme temps, le PM le fait aussi, fa lé lawma 3alayk)

DO NOT :
-       Chercher un travail
-       Demander une juste redistribution des richesses
-       Demander à s’affranchir de la tutelle du Qatar
-       Attaquer les intérêts américains
NB : dans le dernier cas, tu risques de te faire tirer dessus comme un lapin, et personne ne sera là à demander des comptes à la police.

jeudi 20 septembre 2012

Chris Martin rocks the stade de France

video
Petit souvenir du concert du 02/09 au SDF... ooh ooh ooh!!!

mardi 18 septembre 2012

La tunisie en Images

Route 66 ( ) / Route Menzel temim - Menzel bouzelfa (X) 

Mykonos ( ) / Sidi Bou said (X)

Korbous (X) / Santorin ( )


Mansourah (X) / La Corse ( )


Parce que tout le monde semble l'oublier, parce que la majorité n'a pas le temps/la possibilité d'en profiter, parce que les plages paradisiaques ne sont pas qu'à Koh-phiphi .....
Nous avons quand meme un putain de beau pays!!!

vendredi 31 août 2012

PT : La tentation de la racaille


En parcourant un fascicule détaillant les orientations « stratégiques » (sic) de la section parisienne du PT ( feu PCOT), j’ai été atterré de constater le mimétisme envers le front de gauche, du gueulard Mélenchon.
Accusant le coup de la défaite du 23/10, à défaut d’un peuple révolutionnaire fantasmé, le PT- Ile de France se tourne vers la racaille banlieusarde bi-nationale.
En gros, des imbéciles qui ne rêvent  que de BMW, de Thunes, de bonasses siliconées, des barbares habillés en AirMax nourris au Gansta RAP, qui parlent mal Francais, et à peine Tunisien.
Bref, si les votants du 23/10 n’ont pas voulu d’un état social, solidaire et progressiste, on change de peuple au lieu de faire passer son discours par de la pédagogie …. Belle preuve de courage !!
Une tactique du "peuple de substitution" qui a valu au partic communiste Francais un déclin mérité.
Outre la bêtise de cette stratégie (le sous prolétariat –chômeurs, délinquants, parasites ..-n’a jamais été un allié du prolétariat-travailleurs, salariés..-), je ne peux que regretter son inefficacité prévisible (Le  taux de participation des « jeunes de banlieue » aux élections est aléatoire, pour ne pas dire dérisoire).
Moralité : Les tunisiens de France continueront à voter islamiste en Tunisie et à plébisciter la « gauche » - allocations familiales obligent- en France.

jeudi 26 juillet 2012

Sami Fehri: Le bras armé idéologique du Trabelsisme

Trabelsisme: (n.m) Vulgarité outrancière, raccolage, étalage de richesse, arrivisme, mysogynie déguisée en libértarisme, convoitise et apologie du "tout, tout de suite". Bref, le trabelsisme est une dérivé dégénéré du tiers-mondisme.
Une fois, la définition posée, on peut s'attarder sur le cas de Sami El Fehri.
A travers ses différentes productions, des sneda9 à Maktoub, en passant par Casting, ce type est en fait le porte voix de feu les Trabelsi.
Par le monopole qu'il a eu sur les chaines publiques, il a pu- via ses feuilletons- légitimer auprès des téléspectateurs le règne de l'argent roi, de la cupidité et de l'indécence.
En cela, il a été au service de ses maitres et en quelque sort leur agent publicitaire.
Il a noyé tout ca dans une sauce à base de "branchitude" de "coolitude" de "tavyiis" de "bonasseries" et de "tmalhi6".
Ainsi, la question sociale disparait au profit de la jouissance des plus puissants et quand elle est abordée, c'est pour mieux être maltraitée ( les pauvres vendent de la drogue pour devenir cool et trainer avec les riches)..
Il n'est nul question de dresser le portrait la Tunisie, mais de faire de la propagande, de matraquer à satiété que notre modèle, notre guide, notre salut passera par "get rich or die trying" ....
A ce jeu, les femmes sont les moins bien loties: Elles doivent être belles, vénales et se vendre au plus offrant..
J'attends encore le communiqué de l'ATFD, pour dénoncer cette image détestable..
Car on peut etre en mini jupe et se faire complétement manipuler.
Bref, on ne dira jamais assez que Sami elFehri est un connard..


lundi 23 juillet 2012

Partouz de Yann Moix

Partouz est un livre de Yann Moix, essentiellement connu pour le succès de son Livre/film "Podium".
Il essaie d'y faire un parallèle entre  Mohammed Atta, le chef du commando du 11 septembre et lui même.
Il y explique que ce sont les différents râteaux qu'ils se sont pris durant leur jeunesse qui les ont façonnés, faisant du premier un terroriste et du second un obsédé, addict des boites échangistes.
En gros, la morale de l'histoire est " si les arabes niquaient plus, ils se feraient moins exploser".
Un avis qui se défend, mais qui est mal défendu par l'auteur, tellement le livre est mal écrit, lourd et prétentieux.
Heureusement que je l'ai payé 2E chez Gibert, il n'en vaut pas plus....
Un livre à deux balles quoi!!!!
En voila un extrait:
"Les djihadistes ressentaient, au fond, et c'est parfaitement compréhensible, et c'est parfaitement humain, un besoin sourd d'imiter le "modèle occidental", non plus celui des chrétiens mais celui de la libération sexuelle, celui des baiseurs, des niqueurs, des "lascards", des "bellatres" attrapeurs de gonzesses, des minets, des consommateurs de chattes, qui au cours des siècles avait supplanté le modèle oriental, celui de l'ancienne civilisation arabe, avec sa poésie et sa mélancolie, et prétendait le supprimer, l'éliminer, le remplacer.
Ainsi, à leur tour, les fondamentalistes musulmans avaient voulu, par un besoin sourd d'imitation et par une sorte de détresse substituer leur vision du monde à la notre et fonder une prétendue nouvelle ère sexuelle, dans laquelle la jouissance des femmes serait parfaitement sous contrôle de l'Homme, du surmale absolu."

mardi 17 juillet 2012

Victor Hugo Contre Ennahdha

Ah ! je ne vous confonds pas avec l'Église, pas plus que ne confonds le gui avec le chêne.  Vous êtes les parasites de l'Église, vous êtes la maladie de l'Église. […]Vous êtes, non les croyants, mais les sectaires d'une religion que vous ne comprenez pas. Vous êtes les metteurs en scène de la sainteté. Ne mêlez pas l'Église à vos affaires, à vos combinaisons, à vos stratégies, à vos doctrines, à vos ambitions. Ne l'appelez pas votre mère pour en faire votre servante. Ne la tourmentez pas sous le prétexte de lui apprendre la politique ; surtout ne l'identifiez pas avec vous. Voyez le tort que vous lui faites !
petit exercice de style: Remplacer Eglise par Islam.

jeudi 21 juin 2012

L'informatique, la belle arnaque

Retour de ma catégorie top 10, et voici les bonnes raisons de se méfier de l'informatique, et de ceux qui y travaillent:
- Parce que les informaticiens sont les ouvriers du 21e siècle
- Parce que 80% de la charge de travail correspond à de la maintenance et à la gestion d'un système, et non à la conception
- Parce qu'on n'a jamais vu un film porno ou la fille couche avec l'informaticien
- Parce que l'informatique n'a jamais rendu compétents des utilisateurs qui ne le sont pas
- Parce qu'on n'y fait jamais fortune ( à moins de s'appeler Marc Z. ou Steve J.)
- Parce qu'on ne peut pas vivre sans manger, mais on peut le faire sans clavier
- Parce que sérieusement, qui a envie d'avoir la même tronche que Bill Gates
- Parce que bientôt, les indiens mettront au chômage tous les informaticiens du reste du monde
- Parce que les informaticiens sont d'affreux pervers
- Parce que le Geek chic, c'est une pure invention

mercredi 6 juin 2012

Inégalité naturelle ou discrimination économique ?


Dans un "marché sexuel" -ouvert, libre et non faussé-,  seule la valeur sexuelle compte.
Celle-ci étant par définition non mesurable à priori, le choix sera porté sur le/la partenaire le plus vigoureux(se), bel3arbi le mieux gaulé.
L’avantage (l'unique d'ailleurs) de cette hiérarchisation perverse est d'éliminer la composante sociale de la séduction (zawweli, azreg, jabri ....).
La figure fantasmée d'un tel marché est le "bad boy" ( ca va de James Dean à 50 cent, on voit bien la dégringolade)

Dans un "marché sexuel" fermé - conservateur et protectionniste- ( on ne baise pas, ou bien ou on ne baise que dans un cadre installé), la hiérarchie sexuelle des individus se base sur des critères sociaux car préalables à une relation installée. 
La réussite économique de l'homme ( et plus surement celle héritée de sa famille) devenant le facteur hiérarchisant aux dépends de tout autre critère ( humour, sociabilité, gentillesse, intelligence et physique).
La figure fantasmée d'un tel marché va de l'étudiant en médecine BCBG, qui reprend le cabinet de son père gynéco, à "sakhr elma6eri"...

mardi 29 mai 2012

Comment reconnaitre un « tiers mondiste » en 10 lecons


Bien entendu, un tiers mondiste n’est pas un citoyen d’un pays du tiers monde, sinon ce serait trop facile. Seule la couleur du passeport compterait.
Le tiers mondisme est une facons d’etre, qui mele habitudes, croyances, comportements et mode de vie.
Alors, voici les indices :
-          Un tiers mondiste ne tente rien, méprise ceux qui échouent et jalouse ceux qui réussissent
-          Un tiers mondiste adopte l’attitude du canard : les pieds palmés bougent pour rester sur place
-          Un tiers mondiste aime les gros seins ( et aime les grosses en général)
-          Un tiers mondiste  préfere gagner 70 en arnaquant que 100 en travaillant
-          Un tiers mondiste préfère la débrouillardise à l’intelligence
-          Un tiers mondiste est un connaisseur de la géopolitique du monde, mais pas de la sociologie de chez lui
-          Un tiers mondiste fabriquerait des voitures sans clignotants
-          Un tiers mondiste commence souvent ses phrases par  (fel europe …., fejjapon….)
-          Un tiers mondiste craint plus qu’il ne respecte
-          Un tiers mondiste est un lahmeg ….
Liste non exhaustive 

mercredi 9 mai 2012

Pourquoi je ne soutiens pas ( encore) une révolution des moeurs en Tunisie

- Parce qu'elle ne profiterait qu'à une petite minorité
- Parce qu'elle aggraverait le sentiment d'exclusion de ceux -nombreux- qui en seront seulement spectateurs
- Parce que l'égalité sociale a toujours été un préalable à toute liberté sexuelle ( le fait de coucher avec un fils d'ouvrier ou un enfant de medecin, ne modifiant pas fondamentalement la donne)
- Parce que les happy few qui la vivent déja pourront désormais l'exhiber, et ceux qui sont déja écartés rajouteront la honte à la frustration
- Parce que ça sera la première phase de la destruction de la famille traditionnelle, dernière digue qui protège les jeunes de la précarité
- Parce que ce n'est pas forcément une priorité


lundi 7 mai 2012

Echos d'élections


- Après le bordel à Batille, le rangement, c'est maintenant

- Et maintenant, on s'embrouille sur quoi?
- le Pov'con s'est cassé
- Sarko, ca valait pas la Pen
- La robe rouge de Laurence Ferrari, c'était un message codé?
- Merci Nafissatou, sans toi rien n'aurait été possible

jeudi 3 mai 2012

deux, trois choses vues/entendues pendant le débat

Ayant suivi le débat entre amis dans un bar bondé de supporters de l'un et de l'autre, voici un florilège des trucs entendus:
- Rassure moi, on va élire le président de la france ou un comptable ?
- Ils jouent à qui en a la plus grosse
- Sinon, on peut pas mettre "maison à vendre" sur M6
- Au fait, c'est les présidentielles francaises ou allemandes ?
- Certains ont déja pris un aller simple pour la suisse
- Putain, qu'est ce qu'on en a à faire du Niger ou du Mali (volet politique étrangere)
- Pujadas va finir par se tirer une balle

mercredi 2 mai 2012

Pourquoi les tunisiens préfèrent ils les marocaines

- Moins chères à l'achat
- Moins compliquées à l'entretien
- Les Tajines, la Pastilla, les crèpes Baghrir, c'est autre chose que mar9et loubya
- Les sorcières, c'est tentant
- La barrière à l'entrée est moins élevée
- Bourguiba n'est pas encore passé par le Maroc
- Parce que y7ennou 3al barrani :p
- Pour faire chier les marocains
- Pour les entendre dire qu'elles descendent de la famille du roi ( faut croire que les ancêtres du roi ont niqué toutes les femmes du royaume)
- Parce qu'il y'en a pour tous les goûts au Maroc



jeudi 26 avril 2012

Ce que veulent les hommes


Bien entendu, tous les mecs ne sont pas pareils..
Bien sur, toutes les filles ne sont pas les mêmes..
Bien entendu, le sexe c’est 7ram, c’est pas bien,. Bien entendu, je suis un pervers, un affreux macho, un obsédé …
Une fois ces précautions d’usage faites, on peut balancer la purée…
Une de mes fidèles ( et rares) lectrices, Chipie, S’attend à un « user guide », comment faire jouir un mec en dix leçons.
Je ne tomberai pas dans cette facilité, il suffit de mater un porno, ou plus simplement, d’écarter les cuisses, de sucer sans les dents ou de se ramener avec sa copine au lit et ca marchera.
Je suis plus terre à terre, ( ou plus mégalo, c’est selon).
Le vrai fantasme tunisien n’est pas la stripteaseuse de « girls gone wild », ni meme Keira Knightley et encore moins Beyonce.
La quintessence du fantasme masculin made in TN, c’est la « salope docile » - concept diagnostiqué par mes soins en observant mes potes…
En gros, une salope à sa mesure. Celle qui fait ce qu’il dit parce qu’il le lui demande (et non parce qu’elle en éprouve le désir).
Celle qui le surprend car elle apprend vite DE LUI, pas parce qu’elle est naturellement douée pour donner du plaisir (ceci est suspect).
C’est aussi celle qui prend du plaisir auprès de lui, parce que c’est lui, pas parce que c’est du sexe.
C’est encore celle qui accepte de faire des trucs osés, sans qu’elle en soit l’initiatrice.
Bref, c’est celle qui réalise ses désirs, sans les anticiper.
Le tunisien, jaloux notoire, suspicieux par nature, et n’ayant pas renoncé à un certain machisme, accepte très rarement d’être en concurrence, d’être challengé ou examiné, et surtout pas par sa meuf. Donc EXIT les filles qui assument avec trop d’ostentation leur désir, leur expérience ou leur savoir faire.
Il aura l’impression d’être jaugé, comparé et épié.  Le tunisien veut être le conquérant d’une terre déjà acquise. Il veut vaincre sans péril, quitte à triompher sans gloire.
Donc les filles, pour avoir un tunisien et le garder (et le convaincre de vous passer la bague au doigt), faites comme suit :
-          Crème pour dématifier le teint (le tunisien may7ebech ezzrog)
-          Faites ce qu’il dit au lit
-          Simulez mais pas trop (sinon il va penser que vous en voulez trop pour lui)
-          Faites lui croire que vous mouillez parce que c’est lui, pas parce que vous êtes excitée.
-          Demandez lui de vous expliquer le hors jeu, et dites lui qu’on ne vous a jamais expliqué aussi bien
Si avec ca, vous ne vous mariez pas toutes dans l’année, c’est que  vous êtes trop moches J




mercredi 25 avril 2012

Le point G …. hannouchi

Dans un Europe encore traumatisée par le massacre de la seconde guerre mondiale, l’insulte suprême, irrémédiable est de traiter son contradicteur de Nazi.
La passion qui entoure cette période historique fait qu’un tel énoncé suffit à discréditer la personne en face, à enterrer toute tentative de discussion raisonnable, bref, à sonner le glas du débat.
Ainsi est né, le point Godwin, défini comme suit sur Wikipedia.
La loi de Godwin provient d'un énoncé fait en 1990 par Mike Godwin relatif au réseau Usenet, et popularisée depuis sur Internet : « Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1. »
Le point Godwin étant un corolaire de la loi, c’est le point de bascule ou la comparaison est lancée.
Il s’agit donc d’un point de non Retour (ne pas confondre avec un autre point G, bande de pervers).
Je propose par analogie d’introduire le Point Ghannouchi (le barbu, pas Montgommery burns).
Il s’agit du point de bascule dans toute discussion avec un islamiste, à partir duquel il insinue ou affirme que la position de son contradicteur n’est pas défendable, car il est  athé, Kafer, Laic (ou autres variantes du genre Lou6i chouyou3i, ou pire une femme).
Les applications sont diverses, on peut notamment créer un challenge Ghannouchi, en attribuant un point à chaque homme politique qui abuse de cet « argument ».
Hbib ellouze est mon favori..

mardi 24 avril 2012

Paris n'est pas la France

Autrefois ville du petit peuple ( par opposition à Versailles, ville des rois), point de départ de la révolution francaise, de la commune de Paris et de l'insurrection de 1870, Paris est maintenant une ville monde embourgeoisée et coupée du reste du pays.
Et quoi de plus parlant que les résultats d'un vote, pour le constater.
La coupure est/ouest subsiste, mais elle n'est qu'une coupure apparente, entre Bourgeoisie d'affaires ( de droite) et bourgoisie intellectuelle ( de gauche)..
Et pour couronner le tout, dans les anciens quartiers populaires en voie de gentrification, un sous prolétariat du tiers monde, complétement acquis à la gauche...
Bref, Paris ressemble désormais plus à NY ou Londres qu'à Bordeaux ou Lyon.
La ville des sans culottes, devient celle des enculés

jeudi 19 avril 2012

Pourquoi faut il choisir une moche pour un plan cul

- Parce qu'elles sont plus nombreuses
- Parce qu'on culpabilise moins
- Parce qu'elles avalent
- Pour ne pas tomber amoureux
- Parce que la beauté est relative
- Parce que la mocheté est relative
- Pour ne pas etre tenté de la sortir au cinéma, au restau ou à l'aquaboulevard
- Parce qu'elles sont moins coincées au lit
- Parce que toutes les filles ont droit au plaisir
- Parce qu'il faut bien besogner quelqu'un
- Parce qu'il faut de tout pour faire un monde

mercredi 18 avril 2012

Il a fallu que tout change pour que rien ne change

Prologue : La Phrase originale tirée du film le Guepard, de Visconti est « Si nous voulons que tout reste tel que c'est, il faut que tout change ».
Dans l’esprit du personnage, il s’agit de l'aboutissement de toute révolution. La révolution correspondrait alors à une rotation, comme lors de la révolution de la Terre autour du Soleil, qui revient toujours à son point de départ.
(fin de la parenthèse ciné)

Résumons donc :
- 300 Morts
- Une révolte populaire
- Une trainée de poudre dans tout le monde arabe
- Lina ben Mhenni sur la short liste du Prix nobel
- ZABA, l’assassin des islamistes, réfugié dans le royaume wahhabite
- Un changement de nom de la télé nationale
- La disparition de ghazi ganzou3i
- L’apparition des mots « mondass », « eltifef 3ala athawra », « enfilet amni » « e3tissam » « azlem annidham elbe2ed » dans le langage courant….
- Un orgueil national gonflé à bloc
- Des élections libres et démocratiques
- Un président qui relance l’industrie du PIN’s
Pour quel résultat ?
La pauvreté, la brutalité policière, l’enseignement supérieur à la dérive, la privatisation à tout va …

mardi 17 avril 2012

L’invention de la beurette

Dans le langage parlé, la beurette est la femelle du beur, c'est-à-dire d’un individu considéré au mieux comme un sympathique intermittent du spectacle ( Zidane, Jamel), au pire comme une islamo-racaille ( Merah, Kelkal) et plus généralement comme un hypocrite à la religion bizarre.
Par contre, sociologiquement, la Beurette a accédé au statut d’espèce protégée, de vague fantasme et d’exemple à suivre.
La contradiction n’est qu’apparente. Quel meilleur moyen de vexer un « beur » que de coopter sa sœur, de lui permettre de s’élever, de la sortir de son emprise ?
Ainsi, elle rentre en boite quand lui se fait recaler. Elle est l’exotisme sensuel oriental, quand lui est la frustration banlieusarde belliqueuse. Elle est ministre de la justice, quand lui est dealer de shit (Rachida Dati et son frère délinquant). Elle est un symbole de la résistance contre le machisme (Association multi-subventionnée « ni pute ni soumise »), quand lui est un barbu-violeur en puissance.
La beurette offre aussi une caution progressiste à toute épreuve : Elle est à la fois, femme et « minorité ». Elle remplit deux cases à la fois. Et dans une société en prise aux demandes communautaires, c’est un vrai luxe.
Et finalement, dans un monde régi par des hommes blancs, hétérosexuels de plus de 50 ans, la beurette joint l’utile (ce qui précède) à l’agréable (ce que vous imaginez).
Ainsi, il suffit de voir la liste des hommes qui ont déclaré ne pas être le père de l’enfant de Rachida Dati, pour avoir une mini-liste de ceux qui lui sont passés dessus. Et ce ne sont pas des prolétaires…
Allez pour finir, un petit top 3 des beurettes qui montent :
1. Najat Vallaud –Belkacem ( Porte parole de F.Hollande)
2. Leila Bekhti (la next big thing du cinéma francais)
3. Zahia Derar ( qui devient styliste après avoir été Escort à 2000€/nuit)

lundi 16 avril 2012

Bohemian rhapsody

Parce qu'il n'y a pas que la révolution dans la vie





Et pour augmenter mon audience auprès du lectorat masculin...

Voici de la viande fraiche, du nichon, du vulgaire, Tout ce qu'on adore !!!


Existe aussi en version sex tape, et c'est pas du "Ali Laarayedh"

samedi 14 avril 2012

Young Adult

Un film à voir... Pour 5 raisons:
- Pour voir Charlize Theron
- Parce que c'est Le réalisateur de Juno
- Parce que c'est La suite logique de "Bridget Jones"
- Parce qu'il y'a un nain dedans
- Parce que c'est drole

vendredi 13 avril 2012

Top 10 des lieux communs

10- Ysali, y5af men rabbi, taw ynadhef lebled
9- le 15 aout, wfé leb7ar
8- Twensa mhaffet yesser
7- Jomhour leclib jboura
6- Nika fel ka7la tsaffi eddam
5- eddzireyya rjel wbegloubhom
4- Thawretna thawret echabeb (c’est surtout thawret frechich zwewla)
3- legwerra 7awin, wa7na rjel (corollaire : Bnet legwerra ymotou 3al 3rab)
2- a9ra 3la rou7ek, taw ta3mel dar wte5ou azyen mra (corollaire : o93ed 3a9la, soun 9adrek, wtaw tetcharre6 3arrejel)
Et le meilleur pour la fin ( ou le pire, c’est selon)
1- Lebza3 ferrkeyeb

Pourquoi je me méfie des révoltes étudiantes

- Parce que je fus étudiant
- Parce que plus on est jeune, plus on est obtus
- Parce que les hormones en ébullition n’aident pas à réfléchir
- Parce qu’expliquer sa vision du monde quand on dépend de ses parents, ca me parait peu crédible
- Parce qu’à l’occasion de ces révoltes, les quelques malins se font remarquer et percent en politique, et les autres se font tabasser et perdent une année
- Parce qu’ils auront tout le loisir de refaire le monde quand ils arriveront aux affaires
- Parce que je n’ai jamais pensé que la jeunesse était une qualité en soi
- Parce qu’il faut travailler pour développer une conscience des enjeux de classe, de domination dans la société
- Parce que Mohamed Bouazizi n’était pas étudiant, Robespierre, non plus …

jeudi 12 avril 2012

Ennik m6ayyech!!

Par une sorte d'hypocrisie à l'envers, j'ai l'impression que les tunisiens (en tous cas ceux que je connais) s'attribuent des « vices » et des « méfaits » qu'ils sont loin de commettre.
Au même moment ou la culture officielle prône la négation des plaisirs, l’abstinence et la retenue, je n’ai jamais autant entendu parler de liberté sexuelle, de filles aux moeurs légères et aux cuisses accueillantes ( et aux gros seins, mais ça c’est un fantasme personnel)..

A cette dualité, je ne vois que deux explications :
La théorie des mondes parallèles : Ou il y’aurait une tunisie bigote renfermée et traditionnelle qui cohabiterait -en l'ignorant- avec une constellation de « happy few » libérés et affranchis des contraintes culturelles (le surmoi islamique), matérielles (car il faut bien se mettre beau, avoir une voiture, se faire bien voir..) et logistiques ( L9itech local ?)
La moutonnerie masculine : l’impossibilité pour un mec – en dehors de ceux qui se prévalent d’une éthique islamique- de se soustraire à la concurrence vaniteuse, et d’assumer publiquement être « puceau » ou tout simplement inexpérimenté. Ainsi, la surenchère peut commencer, d’autant moins limitée qu’elle est très souvent fictive.

mercredi 11 avril 2012

J'Hatem à la folie ...



Une tete de con, un QI d'huitre, un phrasé de banlieue, mais Quel Fuckin' génie!!!

mardi 10 avril 2012

Pourquoi je n’exclus pas de voter Le pen au premier tour

Naturalisé, il s’agit de la première élection présidentielle à laquelle je suis mesure de voter. A moins de deux semaines du premier tour, mon choix n’est pas fixé, et le vote FN me semble plausible, voici pourquoi :
- Par défaut
- Parce que c’est la seule candidate authentiquement hors système
- Parce que plutôt se couper la main que voter Sarkozy
- Parce que Mélenchon a été sénateur socialiste pendant plus de 20 ans
- Parce que je préfère une présidente française incompétente à des technocrates européens non élus
- Parce que le seul vote vraiment révolutionnaire, c’est elle
- Parce qu’elle ne passera pas le premier tour
- Parce que je préfère la souveraineté nationale à la soumission aux allemands
- Parce que son père n’est pas un monstre (contre la guerre en irak, le seul homme politique francais à dénoncer le massacre à Gaza)
- Parce que quitte à acter le déclin de la France, autant que ca soit tout de suite qu’etre maintenu sous perfusion

vendredi 6 avril 2012

Wir sind Ein Volk*

*: Nous sommes un (meme) peuple


mercredi 4 avril 2012

La femme est elle un être social

Je rassure mes rares lecteurs, je n’ai ni écrit, ni insinué « La femme est elle un être humain» !!
Plus sérieusement, devant la montée en puissance médiatique de la cause féministe, au moment ou (cause ou conséquence ?) un conservatisme bigot s’installe partout en Tunisie, nous sommes en droit de se poser la question sur la pertinence d’un combat purement féministe.
En effet, le féminisme (ou du moins sa version AFDT) tend à essentialiser la femme en la réduisant à son genre. La femme se résumerait donc à être de sexe féminin, attribution qui conditionnerait à la fois sa vie, son comportement et sa position hiérarchique dans la société.
Or de quelle(s) femme(s) parle-t-on ?
De la rentière ou de la travailleuse ? De l’étudiante ou de la chômeuse ? De la bourgeoise ou de la déclassée ?
Les vrais clivages sont bien là, et ils sont sociaux avant d’être une question de genre.
Une femme socialement dominée est en général la femme, la sœur ou la fille d’un homme lui-même dominé.
Une femme pauvre, est généralement la femme, la sœur ou la fille d’un homme pauvre.
Une femme analphabète est généralement la femme, la sœur ou la fille d’un homme analphabète.
Défendre la liberté sexuelle des femmes n’a pas de sens, si on ne défend pas la liberté sexuelle tout court.
Les ennemis prioritaires des femmes, sont aussi les ennemis prioritaires des hommes, comme de toute la société, ce sont la pauvreté, l’inégalité, l’illettrisme et la frustration.
Et ce même raisonnement peut être développé à l’infini.
Toutes les luttes émancipatrices (dont la révolution) ont été menées avec les hommes et les femmes, pas par les unes contre les autres.
Bref, l’AFDT, c’est quand même de la merde

mardi 3 avril 2012

Un blogueur est il forcément progressiste

Après 5 ans d'interruption, j'ai repris le blog que j'avais initié pour meubler l'attente de mon chagement de statut.
En parcourant les blogs les plus fréquemment cités de la blogosphère tunisienne, j'ai été frappé par la prédominance de la "pensée progressiste", catégorie dans laquelle je peux moi meme etre rangé.
Comment expliquer un tel décalage entre la blogosphère et "the real life" .
Est ce qu'un "progressiste" maitrise plus Internet qu'un "conservateur" ? ( nul et non avenu, vu la propagande Facebookienne et les vidéos de fatwas qui circulent)
Est ce qu'il y a un ostracisme à l'égard des blogueurs "réactionnaires", qui fait qu'ils ne sont pas référencés dans les blogs phares ?
Est qu'un "islamiste" ne partage pas ses opinions, ses pensées ou simplement ses états d'ames ?
La blogosphère tunisienne est-elle un univers élitiste francophone et francophile ?
Les "barbuphiles" considérent ils que la chienlit des blogueurs ne mérite pas d'etre convertie à coup de e-prosélytisme ?
Ou tout simplement, leurs arguments ne dépassent ils pas les joutes verbales ? ne résistant pas à la distance et à la reflexion qu'exige l'écrit ?

samedi 31 mars 2012

jeudi 29 mars 2012

Pourquoi je ne suis pas contre le mariage coutumier

- Parce qu'entre adultes consentants, rien ne doit etre interdit
- Parce que faire le bien des individus contre leur gré est le propre des sociétés totalitaires
- Parce que si certains ont besoin de gribouiller un papier pour labourer leurs meufs, c'est leur problème
- Parce que si certaines ont besoin de gribouiller un papier pour écarter les jambes, c'est leur problème
- Parce que avec le meme raisonnement, on interdira aux couples non mariés de vivre ensemble
- Parce que les lois doivent s'arreter à la porte de la chambre à coucher
- Parce que c'est une pratique hypocrite, et que l'hypocrisie n'est pas un délit
- Parce que c'est la révolution sexuelle sauce Hallal

mardi 27 mars 2012

Ennahdha contre les femmes ?

Etant expatrié, j’ai plus tendance à suivre les infos tunisiennes via les chaines françaises.
Ces dernières ont pris le parti d’axer leurs reportages sur une dualité simple, voire simpliste :
Ennahdha, un parti masculin conservateur, matraquant la société de valeurs islamiques, de pudibonderie et d’incitations liberticides aux bonnes mœurs. En face, des femmes –toujours-, belles et jeunes –souvent, qui résistent et se rebellent au milieu d’une société résignée.
J’ai l’impression que ce prisme est à la fois déformant des faits et rassurant pour les reporters occidentaux.
J’ai surtout souvenir que l’islamisation de la société s’est faite par le bas, à la fin des 90’s avec l’explosion des chaines satellitaires, et avec Amr Khaled – prêcheur télégénique pour midinettes- comme tête de pont.
C’est d’ailleurs à cette période là que le voile est réapparu en force, poussé par le ressentiment des musulmans humiliés par la conjonction d’autres événements internationaux ( le 11/09, l’invasion de l’afghanistan et de l’irak).
Je prétends donc que l’islamisation de la société s’est faite d’abord par les femmes, avant d’être récupérée par les trafiquants de religion qui font office de parti politique.
Je prétends aussi que le score d’ennahdha est encore plus élevé chez les femmes que chez les hommes.
Dans un contexte historique, ceci n’a rien de choquant ou d’anormal.
En effet, dans tous les pays s’ouvrant au suffrage universel, les femmes ont toujours voté pour les partis conservateurs sous l’influence de l’église et des curés (En France jusqu’à mai 68 notamment).